Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/06/2007

A bon port

Ce matin à 7h30, GENERAL TAPIOCA se trouvait à moins de 2 milles de la ligne d'arrivée.

"On est sous spi, le vent s'est bien calmé, le soleil vient de se lever, c'est presque terminé", me confie le skipper. "Nous sommes devant RUFFIAN, c'est sûr, mais au classement général on verra bien ce que cela va donner. Le plus important c'est d'arriver en bon état, fatigués certes, mais avec un sentiment d'avoir bien fait les choses."f488bad3275ef84838a9a0a2893fea9e.jpg

Souhaitons-les une bonne douche, un bon petit déjeuner, une bonne sieste, et puis un bon retour en Belgique.

L'équipage de convoyage (vers Dublin) se chargera d'abord de remettre en état le bateau: sécher les cales, jeter les sacs poubelles, sortir le linge...

Dans un jour ou deux, GENERAL TAPIOCA fera à nouveau route, cette fois-ci vers Dublin, où les jeunes de WAVERIDER tenteront de gagner la ECOVER Half Ton Classics Cup à bord de GENERAL TAPIOCA. L'irlande nous attend du 9 au 14 juillet prochain.

Allez, au boulot maintenant.

27/06/2007

Dernière nuit à bord, à 84 milles du but

Après avoir connu dès les premiers jours un étirement de plus de 150 milles d’est en ouest, la flotte AZAB, à l’approche de Falmouth, se recentre. Après les dauphins et autres mammifères marins, c’est aux chalutiers espagnols de se faire remarquer. Et ils sont nombreux dans le coin à en croire les commentaires des marins de l’AZAB.

Pour leur dernière nuit en mer, à moins de 84 milles de la baie de Falmouth, GENERAL TAPIOCA naviguait ce soir en compagnie de RUFFIAN (derrière) et de PREDATOR (juste devant). Un autre classe 3 à proximité est SAGE, qui fait route à quelques milles sous le vent du trio. A bord de ce SAGE navigue un certain Alan Clarke, qui dans sa vie professionnelle fait partie du duo d’architectes Owen-Clarke, concepteurs du bateau d’une certaine Miss Ellen MacArthur, mais aussi du dernier ECOVER.

"J’ai parlé avec Alan aux Açores", raconte Philippe, "et c’est un mec très sympa, avec pleins de bonnes idées sur les voiliers de haute mer". Tiens tiens, y aurait il un nouveau TAPIOCA qui se dessine à l’horizon?

"Pour l’instant on essaye d’aller au plus vite, dans un mer formé, et pas sous spi, car il y a quand-même encore des rafales de 27-30 nœuds. Et on ne va pas gâcher notre dernière nuit en mer." Justement, parlons de cette dernière nuit en mer : y aura-t-il une petite fête à bord ? "Non, on ne pense pas: on vient de se partager la dernière cannette à deux à midi", murmure Philippe, et j’entends Laurent faire le clown en arrière-plan. Après seulement une demi-cannette… 

L’heure d’arrivée indiquée sur le bel écran du lecteur de cartes SEIWA se situerait vers 9-10 heures jeudi matin, à condition que le vent ne mollisse pas trop...

L’aventure est presque terminée. La passion reste. L’exploit est là. Chapeau les gars…

Quelques chiffres en guise d'apéro

Position à 13h00 GMT mercredi 27 juin : 48°59N par 07°39

A 123 milles de Falmouth – distance sur 24h : 169 milles

*************************************************

Avec plus que 123 milles à faire ce midi, il est fort probable que Laurent et Philippe franchiront la ligne d’arrivée à Falmouth demain au courant de la matinée.

Les distance à parcourir aujourd’hui à 14 heures (heure Belge):

EQUILIBRIUM 66
STAR DANCER 80
SAGE 113
GENERAL TAPIOCA 123
RUFFIAN 128
ODETTE of HAMBLE 158
ANGELIQUE 161
CANTILENA OF LONDON 166
RAPAREE 213
STORM RUNNER 222

Les distances parcourues ces dernières 24 heures montrent que GENERAL TAPIOCA, une fois de plus, montre son potentiel de vitesse :

GENERAL TAPIOCA 169
EQUILIBRIUM 161
STAR DANCER 158
RUFFIAN 157
CANTILENA OF LONDON 154
ANGELIQUE 151
SAGE 149
ODETTE of HAMBLE 124
STORM RUNNER 117
RAPAREE 110

 A ce rythme, une arrivée sur le podium reste tout à fait possible! Si moi j’y crois, vous y croyez surement… Allez, assez de chiffres. Vers 23 heures on vous racontera la journée à bord.